Atelier Quand on regarde le travail d’Ich&Kar, on aurait du mal à croire que leur atelier est une caverne d’Ali Baba. Ici, rien ne ressemble à ce que l’on peut attendre d’un bureau de designer. Les objets chinés grouillent de partout. Flacons, figurines, lettres, épices, mille et un objets cohabitent joyeusement entre le salon du rez-de-chaussée et les bureaux du premier étage. … Collectionneurs atypiques, la maison d’ich&Kar est inspirée et inspirante.

Beautiful Combien de personnes ont « chipé » les menus du Derrière ou du Sketch. Beaucoup de gens « piquent » du Ich&Kar avant de connaître leur travail. Irrésistible ? La production d’Ich&Kar entraîne la collectionnite.  Alors pour arrêter ces menus larcins,  la boutique vous propose nombres de leurs fantaisies !!!

Couleur La monochromie absolue ne fait pas partie du vocabulaire d’Ich&Kar. Pour eux la subtilité et le chic émanent justement de la couleur. Ils concoctent de délicats nuanciers, simples et élégants.

Décalé C’est toujours notre propre pays qui est au centre du planisphère. Tout est une question de point de vue. Ich&Kar déplace, décale, nous positionne différemment.

Encyclopédie Ich&Kar aime les mots, les adjectifs, les qualificatifs, les expressions, les proverbes, les palindromes, les consonances, les résonances… Ich&Kar répertorie. … Organiser et classer, cerner le sujet par son vocabulaire… une écriture qui nous raconte que les mots, les signes aussi se collectionnent. Qui aurait cru que l’ordinateur d’Ich&Kar était truffé de listes à la Prévert ?

Fabrication Ich&Kar adorent les moutons à cinq pattes. Leur rencontre avec Olivier Gadet des éditions Cent Pages a été précieuse. Il partage leur goût du travail bien fait, leur amour du bizarre, de l’accident, de l’exploration de façonnage complexe et a le secret et l’enthousiasme de ficeler des fabrications à multiples intervenants.

Gourmand L’image du graphiste s’enfilant des canettes et de la junk food devant son ordinateur est bien loin de la perception gastronomique d’Ich&Kar. Helena et Piotr apprécient la bonne cuisine, les bons vins, les épices et les parfums…

Hands Helena aurait adoré avoir mille mains, se transformer en Shiva des temps modernes. Tenir en même temps le téléphone, la cigarette, le café, naviguer avec la souris, feuilleter un livre, caresser la tête de ses enfants, toucher le nouveau papier… Cette fascination anthropomorphique se retrouve spontanément dans le travail. De l’arbre à bijoux « Tree » à milles mains au « sac à main » qui dit bonjour, le motif devient leitmotiv.

Influence Ich&Kar n’a pas d’influences particulières. Ils n’ont ni gourou ni maître. Chez Ich&Kar c’est le sujet qui va créer l’influence et pas les influences qui créent le sujet.

Jongler Ich&Kar aime jongler. Du monde de l’édition à la gastronomie, du théâtre au parfum, la profusion de sujets enrichi chaque projet. On ne s’ennuie jamais chez Ich&Kar. Du monde du luxe à la grande consommation, il n’y a pas de barrière.

Kids La première création d’Ich&Kar fut un enfant, en 1993. La deuxième fut un deuxième, en 1996. L’effervescence et l’énergie entre famille et travail est leur équilibre. Chiara et Matta s’impliquent naturellement et nonchalamment dans le quotidien professionnel d’Ich&Kar.

Liberté Beaucoup de gens ont peur d’Ich&Kar. Parce qu’ils sont « libres » ? Ils côtoient indépendants et grandes sociétés avec la même approche, restant insensible à la richesse des uns ou à la célébrité des autres. Les relations se tissent « man to man ». Ici il n’y a pas de chichi. Leur franchise est leur grande force.

Mafia Valérie Henry agent, Clemence Farrell designer, Bruno Vaerman modelmaker, Eko Sato rédactrice, Olivier Gadet et Agnès fabricants, Jean-Jacques Pallot photographe, Emmanuel Picault antiquaire décorateur… c’est la famille Ich&Kar, des amis avant tout, des partenaires de travail avant tout. N’y a t -il pas plus agréable de travailler en amitié.

Non-sens Chez Ich&Kar on jongle avec les mots, on use de double sens, de fantaisies cachées. Jeux de mots de polyglottes avertis sur une boîte d’allumette « Fire me » pour le Condesa df ou titre désarticulé comme « pain per  du » pour Pierre Hermé…

Objet C’est en s’attaquant aux murs qu’ils sont passés à l’objet.

Phosphowall Lauréat du wallpaper Lab 2008, Ich&Kar imagine une collection de papiers peints à encre phosphorescente qui s’alimente de la lumière naturelle ou artificielle. Un concept ludique et poétique qui révèle aux murs une double vie : diurne et nocturne.

Quatre yeux Les gens se demandent s’il dessine et si elle colorie. Quelle importance.

Rigoler Chez Ich&Kar on chante peut-être un peu faux, mais on rigole vrai. Le rire, la joie et la bonne humeur… On s’appelle par de petits noms d’oiseaux… L’autodérision, l’affectif, le franc parler c’est ça rigoler chez Ich&Kar.

Sketch Des idées, Ich&Kar en a plein. Besogneux ? Non. Intuitifs. Pas de faux-semblant, chez Ich&Kar on fonce tout de suite.

Trop d’idées tuent l’idée Le leitmotiv d’ Ich&Kar. Une idée par projet. C’est la pureté de l’idée qui fait sa force. Épurer de tout parasitage, c’est ce qui donne à leur travail ce côté quasi toujours évident.

Unique Créer quelque chose d’unique : une approche indispensable pour Ich&Kar. Évidement on y arrive pas toujours. Qu’importe. L’ambition dégage une belle énergie, l’énergie d’essayer, qui se ressent  et se dégage dans chaque projet.

Valeur C’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante. St Exupery

Who, Where, How Who we are, Where do we come from, where do we want to go. Qui on est (quel est le projet), d’où on vient, où on va, et où on a envie d’aller. Les ultimes questions que Ich&Kar pose avant d’entreprendre un projet. C’est là la clé du studio Ich&Kar.

XXX Love De grandes amitiés sont nées autour des projets.

Yes Il faut être à la hauteur de ses rêves et non pas avoir des rêves à sa hauteur. Ich&Kar n’aime pas le mot impossible.

Z comme de A à Z L’atelier Ich&Kar est un atelier de haute couture. On façonne sur mesure. Ici il n’est pas question d’entreprendre un projet en cour de route. Ni de A à F, ni de J à Z, tout se fait de A à Z. De la conception à la fabrication.

Atelier Quand on regarde le travail d’Ich&Kar, on aurait du mal à croire que leur atelier est une caverne d’Ali Baba. Ici, rien ne ressemble à ce que l’on peut attendre d’un bureau de designer. Les objets chinés grouillent de partout. Flacons, figurines, lettres, épices, mille et un objets cohabitent joyeusement entre le salon du rez-de-chaussée et les bureaux du premier étage. … Collectionneurs atypiques, la maison d’ich&Kar est inspirée et inspirante.

Beautiful Combien de personnes ont « chipé » les menus du Derrière ou du Sketch. Beaucoup de gens « piquent » du Ich&Kar avant de connaître leur travail. Irrésistible ? La production d’Ich&Kar entraîne la collectionnite.  Alors pour arrêter ces menus larcins,  la boutique vous propose nombres de leurs fantaisies !!!

Couleur La monochromie absolue ne fait pas partie du vocabulaire d’Ich&Kar. Pour eux la subtilité et le chic émanent justement de la couleur. Ils concoctent de délicats nuanciers, simples et élégants.

Décalé C’est toujours notre propre pays qui est au centre du planisphère. Tout est une question de point de vue. Ich&Kar déplace, décale, nous positionne différemment.

Encyclopédie Ich&Kar aime les mots, les adjectifs, les qualificatifs, les expressions, les proverbes, les palindromes, les consonances, les résonances… Ich&Kar répertorie. … Organiser et classer, cerner le sujet par son vocabulaire… une écriture qui nous raconte que les mots, les signes aussi se collectionnent. Qui aurait cru que l’ordinateur d’Ich&Kar était truffé de listes à la Prévert ?

Fabrication Ich&Kar adorent les moutons à cinq pattes. Leur rencontre avec Olivier Gadet des éditions Cent Pages a été précieuse. Il partage leur goût du travail bien fait, leur amour du bizarre, de l’accident, de l’exploration de façonnage complexe et a le secret et l’enthousiasme de ficeler des fabrications à multiples intervenants.

Gourmand L’image du graphiste s’enfilant des canettes et de la junk food devant son ordinateur est bien loin de la perception gastronomique d’Ich&Kar. Helena et Piotr apprécient la bonne cuisine, les bons vins, les épices et les parfums…

Hands Helena aurait adoré avoir mille mains, se transformer en Shiva des temps modernes. Tenir en même temps le téléphone, la cigarette, le café, naviguer avec la souris, feuilleter un livre, caresser la tête de ses enfants, toucher le nouveau papier… Cette fascination anthropomorphique se retrouve spontanément dans le travail. De l’arbre à bijoux « Tree » à milles mains au « sac à main » qui dit bonjour, le motif devient leitmotiv.

Influence Ich&Kar n’a pas d’influences particulières. Ils n’ont ni gourou ni maître. Chez Ich&Kar c’est le sujet qui va créer l’influence et pas les influences qui créent le sujet.

Jongler Ich&Kar aime jongler. Du monde de l’édition à la gastronomie, du théâtre au parfum, la profusion de sujets enrichi chaque projet. On ne s’ennuie jamais chez Ich&Kar. Du monde du luxe à la grande consommation, il n’y a pas de barrière.

Kids La première création d’Ich&Kar fut un enfant, en 1993. La deuxième fut un deuxième, en 1996. L’effervescence et l’énergie entre famille et travail est leur équilibre. Chiara et Matta s’impliquent naturellement et nonchalamment dans le quotidien professionnel d’Ich&Kar.

Liberté Beaucoup de gens ont peur d’Ich&Kar. Parce qu’ils sont « libres » ? Ils côtoient indépendants et grandes sociétés avec la même approche, restant insensible à la richesse des uns ou à la célébrité des autres. Les relations se tissent « man to man ». Ici il n’y a pas de chichi. Leur franchise est leur grande force.

Mafia Valérie Henry agent, Clemence Farrell designer, Bruno Vaerman modelmaker, Eko Sato rédactrice, Olivier Gadet et Agnès fabricants, Jean-Jacques Pallot photographe, Emmanuel Picault antiquaire décorateur… c’est la famille Ich&Kar, des amis avant tout, des partenaires de travail avant tout. N’y a t -il pas plus agréable de travailler en amitié.

Non-sens Chez Ich&Kar on jongle avec les mots, on use de double sens, de fantaisies cachées. Jeux de mots de polyglottes avertis sur une boîte d’allumette « Fire me » pour le Condesa df ou titre désarticulé comme « pain per  du » pour Pierre Hermé…

Objet C’est en s’attaquant aux murs qu’ils sont passés à l’objet.

Phosphowall Lauréat du wallpaper Lab 2008, Ich&Kar imagine une collection de papiers peints à encre phosphorescente qui s’alimente de la lumière naturelle ou artificielle. Un concept ludique et poétique qui révèle aux murs une double vie : diurne et nocturne.

Quatre yeux Les gens se demandent s’il dessine et si elle colorie. Quelle importance.

Rigoler Chez Ich&Kar on chante peut-être un peu faux, mais on rigole vrai. Le rire, la joie et la bonne humeur… On s’appelle par de petits noms d’oiseaux… L’autodérision, l’affectif, le franc parler c’est ça rigoler chez Ich&Kar.

Sketch Des idées, Ich&Kar en a plein. Besogneux ? Non. Intuitifs. Pas de faux-semblant, chez Ich&Kar on fonce tout de suite.

Trop d’idées tuent l’idée Le leitmotiv d’ Ich&Kar. Une idée par projet. C’est la pureté de l’idée qui fait sa force. Épurer de tout parasitage, c’est ce qui donne à leur travail ce côté quasi toujours évident.

Unique Créer quelque chose d’unique : une approche indispensable pour Ich&Kar. Évidement on y arrive pas toujours. Qu’importe. L’ambition dégage une belle énergie, l’énergie d’essayer, qui se ressent  et se dégage dans chaque projet.

Valeur C’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante. St Exupery

Who, Where, How Who we are, Where do we come from, where do we want to go. Qui on est (quel est le projet), d’où on vient, où on va, et où on a envie d’aller. Les ultimes questions que Ich&Kar pose avant d’entreprendre un projet. C’est là la clé du studio Ich&Kar.

XXX Love De grandes amitiés sont nées autour des projets.

Yes Il faut être à la hauteur de ses rêves et non pas avoir des rêves à sa hauteur. Ich&Kar n’aime pas le mot impossible.

Z comme de A à Z L’atelier Ich&Kar est un atelier de haute couture. On façonne sur mesure. Ici il n’est pas question d’entreprendre un projet en cour de route. Ni de A à F, ni de J à Z, tout se fait de A à Z. De la conception à la fabrication.