Chut !

Ich&Kar et Clémence Farrell imaginent Chut !, un outil de sensibilisation à la tranquillité des riverains à l’attention des usagers de la nuit. Un outil citoyen destiné en premier lieu pour les bars de la rue Jean-Pierre Timbaud. Un objet urbain… rock’n’roll et poétique qui investit l’espace public comme une ponctuation !

Ich&Kar et Clémence Farrell imaginent les drapeaux CHUT ! pour les bars et restaurant, un outil citoyen de sensibilisation à la tranquillité des riverains la nuit, typographique, urbain, rock’n’roll et poétique

La nuit n’est pas la même pour tout le monde : repos, fête, travail, rencontres… aucune nuit ne se ressemblent : certaines s’assemblent, se côtoient dans la bonne entente alors que d’autres, le plus souvent malheureusement s’opposent. Du calme à la nuisance sonore, il n’y a qu’un pas.

Les tensions liées à ces conflits sonores sont de plus en plus présentes – les riverains fatigués des envolées festives du restaurant ou bar d’à côté, les professionnels fatigués de faire la police d’un savoir vivre imposé.
L’objectif de tous est pourtant bien commun : que la nuit soit, respectueuse et harmonieuse, chacun respectueux de l’espace de l’autre – de la fête au repos.

 

Ich&Kar et Clémence Farrell imaginent les drapeaux CHUT ! pour les bars et restaurant, un outil citoyen de sensibilisation à la tranquillité des riverains la nuit, composition typographique et humoristique

 

ICH&KAR IMAGINE UN OUTIL POUR MIEUX VIVRE ENSEMBLE


C’est en étudiant la complexité de ces relations qu’Ich&Kar imagine un outil citoyen de sensibilisation : Les drapeaux Chut ! Des bannières destinées aux oiseaux de nuit qui doivent comprendre qu’ils ne sont seuls. Sur chaque bannière est imprimé au recto la déclinaison du vocabulaire du silence (chut pause, calme, en sourdine…) au verso un dialogue de bulles, expression du dialogue de sourd entre fêtards et couche-tôt. C’est avec humour et légèreté qu’elles rappellent au respect simple du vivre ensemble. Cet outil comme une piqûre de rappel au savoir vivre va dans le sens d’un souhait fort des riverains.
Le collectif des riverains du XIe arrondissement de Paris par exemple souligne : «un principe de vie peut être oublié ; si on le rappelle préventivement aux personnes, celles-ci le respecteront sans que la loi ait besoin de se manifester»

 

PREMIERS USAGERS DE CHUT ! LES CAFETIERS DES RUES JEAN PIERRE TIMBAUD ET SAINT MAUR


Les bars et cafés de la rue Jean Pierre Timbaud et de la rue Saint Maur, en dialogue et à l’écoute du collectif des riverains du XIe arrondissement de Paris, sont bien conscients qu’il faut faire évoluer les conditions festives. Ils se sont regroupés en association pour agir et s’engagent concrètement contre le tapage, convaincus de la nécessité de faire un rappel à l’ordre à leurs clients des règles du vivre ensemble.
Ainsi Said Messous (Alimentation Générale) coprésident de l’association des cafetiers JPT demande à Ich&Kar de réfléchir à un outil de communication à l’attention de leurs clients. Le projet Chut ! enchante tout de suite les membres de l’association, ainsi les 10 cafés membres s’équipent de 2 Chut ! chacun, afin d’investir pleinement la rue du message de silence.

Le projet rencontre déjà un succès, d’autres bars et restaurants de la capitale passent commande !!!

 

CHUT_photo-rue_1-IchetKar Ich&Kar et Clémence Farrell imaginent les drapeaux CHUT ! pour les bars et restaurant, un outil citoyen de sensibilisation à la tranquillité des riverains la nuit, composition typographique et humoristique Ich&Kar et Clémence Farrell imaginent les drapeaux CHUT ! pour les bars et restaurant, un outil citoyen de sensibilisation à la tranquillité des riverains la nuit, composition typographique et humoristique


Ils en parlentlogo_design-at-homeLe_monde_logo.svglogo_figarologo-ideat-2x-1

février 2013

Les mots du lait s’exposent à Milan

mai 2015

Le Cniel, Interprofession Laitière française, invite à découvrir à Milan durant l’Exposition universelle 2015 au sein du Pavillon France, une vision contemporaine, une excursion artistique autour du lait. Clémence Farrell et Ich&Kar s’approprient l’espace du Pavillon France, tout en caissons, et montre à travers une arche blanche le lait de manière contemporaine et inédite. Deux installations…

Don’t touch me d’Ich&Kar

février 2011

Ich&Kar rejoint les 64 artistes et créateurs de mode mobilisés à l’appel à la création de Yellow Work Art en faveur de l’association Prévention Routière. Le gilet rétro réfléchissant, obligatoire dans tous les véhicules, il a été mis entre les mains des créateurs pour le détourner et en faire de véritables pièces de collection !   photo virgile…

Typologie :

Penrose Fancy Wood pour Made in Design

septembre 2016

En septembre 2015, pour l’exposition Penrose Project, Ich&Kar présente en avant première la collection Penrose Giant, des tables de réception pour trois, quatre ou six personnes. Pour célébrer la rentrée 2016, Penrose Fancy Wood fait son apparition, en exclusivité pour Made in Design La nouvelle déclinaison graphique d’Ich&Kar, marqueterie deux bois, noir, taupe, rose poudré et bayadère   Fancy Wood Une…

Indian Summer 16
Notre Penrose Mirror
s’expose à la ToolsGalerie

septembre 2016

C’est l’été indien à la ToolsGalerie. L’exposition de rentrée “Indian Summer 16” présente une sélection de luminaires, céramiques, sculptures et meubles. À l’affiche : Ismaël Carré, Helena Ich&Kar, Eric Gizard, William Guillon, John A. Harris, Lionnel Scoccimaro, Matthias Scherzinger, Martin Schlotz et Mischer Traxler Penrose Giant Mirror 110×100 cm Serigraphie noire intense sur miroir coffrage medium laqué…

Vernissage le 5 septembre 2016, exposition du 6 septembre au 15 octobre. Tools Galerie 1 Rue Montalembert, Paris, France

Tables Penrose Giant, toujours plus grand !

août 2015

Le motif dessine la table Dans les aléas du motif, les contours des tables Penrose vont se révéler. le duo mesure alors le champ des possibles de sa découverte. Il ne s’agit plus ici d’un motif appliqué, c’est le motif qui dessine l’objet !  Ich&Kar retravaille le motif Penrose à l’envi. Les tables se parent du…

Miroir Penrose, Mirror me, myself and I

août 2015

Miroir Penrose… mon beau Miroir… Ich&Kar aime les doubles sens, un miroir qui reflète nos vies et nos envies… d’art, d’objet moderniste… En rouge ou noir, on se regarde la tête au carré… Inlassablement ! En rouge et noir… au travers du motif révélerez-vous votre côté Julien Sorel ou bien Jeanne Mas ? Des miroirs dans lesquels…

Penrose, la famille s’agrandit…

juin 2015

ICH&KAR PERSISTE ET SIGNE DANS LA GÉOMÉTRIE. Fort du succès des tables Penrose sorties en septembre dernier, la famille s’agrandit aujourd’hui. Aux tables d’appoints viennent s’ajouter les Penrose Giant : trois tables basses, un guéridon et une table. Cette nouvelle collection s’habille en Spring Wood, marqueterie de bois parsemée de quelques touches rose poudré, on aime…

Ich&Kar fait une rentrée Penrose

septembre 2014

Pour la rentrée, Ich&Kar crée les tables Penrose, éditées par Bazartherapy ! Profitant des derniers procédés numériques d’inclusion d’image, Ich&Kar retravaille le motif Penrose à l’envie. Les tables se parent du motif dont les versions se déclinent à l’infini. Couleur, faux bois, dessin de bois, rayures… Certains motifs peuvent être créés pour vous et avec vous…

Ich&Kar fête Pokerface

septembre 2014

Toute petite Helena a vu les membres de sa famille jouer au rami. Au cours d’un voyage en Indonésie, elle se confronte aux hommes de la petite île de Lombock et gagne toutes les parties. Une famille de joueurs, une âme de joueuse… pas étonnant qu’Ich&Kar adopte les quatre « enseignes »  nom pour Cœur Carreau Trèfle…

Lumière à main levée

octobre 2011

Ich&Kar nourrit une véritable passion pour les mains : outils de travail, il semble souvent aux graphistes qu’ils n’en n’ont pas assez, c’est sans doute pour cela qu’ils les collectionnent… À partir d’un moule de gants, ils conçoivent une lampe étonnante, où les matières chaudes et froides se rencontrent.  

Vase Seeds
Fleurs charnelles

juillet 2010

À l’occasion de son exposition à la Galerie Anatome, Ich&Kar conçoit Seeds, un vase inspiré par la nature, où la fleur devient anatomie féminine… En feuilletant un livre de photographies de Karl Blossfeldt, Helena tombe sur l’image d’une fleur vue du dessus, et en tombe amoureuse. Elle y voit des formes charnelles, féminines et décide de…

Hands up

octobre 2007

À l’occasion de son exposition à la Galerie Anatome, Ich&Kar conçoit Hands up, une sculpture aux multiples mains, au croisement entre arbre étrange et déesse indienne… Helena Ichbiah nourrit une véritable passion pour les mains, qu’elle compare à des arbres, et collectionne sous leurs formes dans sa maison-atelier. Helena se rêve en Shiva, une main…